Skip to main content

Jeudi 7 novembre : 2ème jour à Kanazawa

Aujourd'hui j'ai prévu une activité liée à l'histoire de la ville de Kanazawa : un atelier de dorure à la feuille d'or. J'avais repéré cette activité sur le blog de japan-kudasai et je m'étais dit que ce serait sympa ! Quelques jours avant j'ai envoyé un email à Sakuda gold leaf car c'était l'un des rares à prendre des réservations et très bien noté donc let's go ! Le magasin se trouve dans l'ancien quartier des geishas qu'on aperçoit mieux aujourd'hui :)

img

On arrive, on se déchausse et on nous demande de choisir sur quel objet on va le faire. Nous choisissons tous les deux des baguettes mais il existe d'autres objets comme des boites par exemple. On nous emmène ensuite dans la salle des travaux pratiques, trois autres personnes sont déjà présentes et ont commencé à faire leur objet. Un mec nous explique vite fait comment faire : la première étape c'est de dessiner son motif sur du sparadrap et de découper ça avec un cutter, puis de l'enrouler autour de la baguette.

img

img

J'ai choisi des baguettes transparentes mais mauvais choix, je trouve que ça ne rend pas aussi bien que sur des couleurs pleines genre noir ou bordeaux :/

img

Déjà choisir son motif et le faire nous a pris vachement de temps, c'est marrant, retour au primaire où on doit faire des trucs "artistiques" avec nos mains, on hésite sur nos motifs, puis on galère à les découper proprement... Après presque 45 min au moins, le mec revient nous voir et nous explique maintenant comment mettre la feuille d'or : il faut d'abord appliquer un produit qui va coller la feuille sur les baguettes, puis on place la feuille et on roule la première baguette autour de la feuille jusqu'à la moitié, et la deuxième baguette de l'autre côté !

img

Ensuite avec un pinceau on fait bien adhérer la feuille d'or aux baguettes et on laisse un peu poser

img

Puis on enlève le sparadrap et voilààà, nos baguettes sont (presque) prêtes ! En effet, il faut encore les laisser poser un mois le temps que l'or adhère complètement à la baguette !

img

Nous allons ensuite visiter une ancienne maison de geisha (d'ailleurs je ne crois pas que ce soit possible d'en visiter à Kyoto alors c'était sympa de pouvoir en voir une)

Leurs instruments de musique, car non, les geishas ne sont pas des prostituées mais plutôt des dames de compagnie formées à plusieurs arts

img

img

img

img

img

img

À droite ce sont des "obi", les ceintures des kimonos

img

Leurs accessoires

img

img

img

La maison dispose d'un salon de thé, comme il est presque midi on est tout seul ! On se commande un thé matcha qui vient avec un wagashi, une patisserie typique japonaise qui accompagne les thés matcha lors de la cérémonie du thé

img

Miam miam, j'aime bcp le thé matcha et le wagashi est super bon 🤤 En plus c'est pas cher, on a dû payer 1000Yen à deux (il me semble) alors qu'à Kyoto on aurait payé le double !!

img

Les maisons typiques du quartier, nous retrouverons le même genre à Kyoto

img

Nous cherchons ensuite à manger, ce qui nous prend pas mal de temps : bcp d'adresses dans le quartier sont assez chics hors on ne veut pas se poser trop longtemps. On repère finalement un resto d'udons ouverts et où il y a des places ! On mange puis nous décidons de partir à l'est du quartier, où il y a une cinquantaine de petits temples.

On se balade dans le quartier

img

img

Un premier temple d'ouvert

img

Un petit sanctuaire shinto dans la rue

img

img

Un temple mais fermé

img

Dans les chemins entre les temples

img

img

Un autre temple mais hum.. encore fermé...

img

Encore un autre fermé 😅

img

Et encore un autre

img

img

Un autre d'ouvert, ahhh enfin !

img

img

img

img

Comme tous les temples que nous croisons sur le chemin sont fermés, on rebrousse chemin vers le centre. En marchant, on passe devant un magasin de kimonos et je me dis que ça serait pas mal d'en ramener un ou au moins un yukata ! On rentre, on enlève ses chaussures et on demande si on peut acheter un kimono ici, car le rdc est destiné à la location (on voit bcp de filles habillées en kimono à Kanazawa, même si bcp moins qu'à Kyoto)

La dame parle peu anglais mais nous emmène à l'étage et nous sort tous les yukatas qu'elle a. Bon ils sont en polyester (au lieu de coton) et sont made in china mais sont neufs. J'en essaie un que je trouve sympa et elle m'habille avec le obi et tout le toutim 😄

img

Et tant que j'y suis, je regarde les kimonos qui sont juste derrière et je tombe sur un sur lequel je craque complètement, je le trouve trop beau !! La vendeuse m'explique qu'il y a des kimonos en fonction de si on est mariée ou pas (en général les kimonos pour femmes mariées ont des motifs/broderies seulement sur le bas du kimono) Je l'essaie direct mais en l'essayant je me dis ouh lala, celui là il doit coûter bonbon ! Et elle me sort le prix : 3000 Yen soit 25 € 😳 Mmmh quoi ?? Alors je lui pose 2 fois la question : "Silk ?? Made in Japan ??" et elle me répond "yes yes". On est un peu perplexe car comment un kimono aussi beau, tout brodé, doublé complètement en soie et fait au Japon peut être si peu cher 🤔 Alors elle nous répond que c'est d'occasion en fait, et que neuf un truc comme ça ça vaut 100 fois plus soit 2500€, ce qui m'étonne moins ! Vendu !! Je le prends direct ! Pendant ce temps Pierre essaie des kimonos pour hommes mais malheureusement ceux-ci sont peu colorés (noir, gris ou bleu marine) et n'ont aucun dessin ou broderie. Il en essaie un noir et comme il porte un sweat à capuche noir, avec le kimono je lui dis "Harry Potter" et la vendeuse est morte de rire. Bon c'est pas ici qu'il trouvera son bonheur :(

Voici donc une photo de moi à Noël où je portais mon kimono (obi acheté plus tard à Kyoto)

img

Soyez indulgent sur le noeud du obi derrière, même après 15 vidéos on a toujours pas compris comment il se faisait exactement, c'est hyper dur à faire !!!

img

Je suis hyper contente de mon achat car je le trouve magnifique ! Après avoir discuté avec plusieurs vendeuses de kimonos à Kyoto, on pense qu'il a dans les 50 ans vu qu'il est très "vieux" à l'intérieur, mais osef ça se voit pas. Broderies faites mains, j'ai l'impression que les peintures dessus aussi, bref la bonne affaire 👏

Sur ce on se redirige vers le quartier des geishas et on décide d'aller dans un salon de thé prendre thé ou café et patisserie. Là aussi la bonne affaire comparé à Uji ou Kyoto : on paie 3200 Yen à deux alors qu'on a une méga boite de patisserie chacun + un thé matcha ou café au lait !

img

Du coup après avoir mangé tout ça (c'était délicieux !!), on n'a plus très faim ^^. On se balade dans le quartier à la recherche de souvenirs mais on n'est pas sûrs d'acheter des trucs dès maintenant et on préfère attendre Kyoto : grave erreur, à Kyoto parfois on avait l'impression de se faire arnaquer dans le sens où le prix était souvent gonflé ! En plus à Kanazawa il y avait plein d'objets très jolis avec de la feuille d'or, si j'avais su j'aurais acheté la poterie et d'autres trucs ici mais bon je le saurais pour la prochaine fois 👍

img

img

Il commence à pleuvoir et nous devons aller à la gare afin de prendre nos billets de train pour demain matin. Au Japon on ne peut pas prendre ses billets de train de la japan rail sur internet, il faut aller en gare ! Il pleut des cordes, on arrive à la gare un peu trempés bien que j'avais prévu de prendre le parapluie. Après avoir pris les billets, on se dirige vers le centre qui est assez moderne et on fait les magasins notamment uniqlo ^^

On rentre se poser à l'hôtel puis direction le restaurant Kourin Sushi. Comme on s'est goinfré pour le goûter on a moyennement faim au début mais l'appétit vient en mangeant et c'est très bon ! Désolée pas de photos, j'ai vraiment pas l'habitude d'en prendre pour les plats que je mange :( On goutera les sushis à l'espadon (j'adore l'espadon ^^), maquereau, anguilles, noix st jacques grillées 😍 On sort repus !!

Demain un long trajet nous attend, direction Fukuyama en faisant un micro stop à la gare de Kyoto puis visite rapide d'Okayama et arrivée à Fukuyama pour 3 nuits !!